Nouvelles Technologies pour le Climat

Et si nous inventions une nouvelle façon d’être humain ?

english version

NOTRE AMBITION

Grace aux nouvelles technologies nous voulons rendre les populations autonomes autour du triptyque énergie / eau / agriculture

COMMENT ?

Financer des projets pour la restauration et la protection de l’environnement et des écosystèmes comme autant de démonstrateurs de notre approche.

LE CONSTAT

L’urgence climatique dans le monde

Les experts en climatologie sont formels : la terre se réchauffe à un rythme continu. 2018 et 2019 ont été les années les plus chaudes de l’histoire de l’humanité. De nombreux scientifiques internationaux mettent en garde depuis des décennies contre le risque que constitue ce réchauffement pour l’humanité.
La plupart des Etats ont fini par en prendre conscience : en décembre 2015, pour la première fois, 195 pays ont conclu un accord mondial sur le climat (baptisé COP21). Juridiquement contraignant, son objectif essentiel vise à contenir le réchauffement climatique au dessous de 2°C par rapport aux niveaux de l’ère préindustrielle.

Le seul moyen d’enrayer cette tendance réside dans la réduction de l’impact de l’activité humaine sur le climat. A défaut de quoi nous serons confrontés à l’aggravation des crises humanitaires, sanitaires, économiques et écologiques que l’on observe partout dans le monde. Sans parler des conflits géopolitiques qui ne vont pas manquer d’émerger.

Et en France ?

L’ensemble des territoires français connaît depuis plusieurs années des changements importants du climat qui ont pour effets une variation extrême des températures, des sécheresses, des inondations, des tempêtes, des feux de forêts, le recul des glaciers, la fonte des neiges, autant d’événements qui bouleversent de façon sensible les êtres humains mais aussi la faune et la flore.

Pour répondre aux objectifs de la COP21, le Plan climat de la France dévoilé en juillet 2017 se fixe l’objectif zéro carbone à l’horizon 2050 afin de contenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C. Cependant les spécialistes s’accordent sur le fait que nous suivons actuellement une trajectoire autour de 4 à 5 °C, ce qui rend la planète inhabitable.

De l’aveu même du Haut Conseil pour le Climat (HCC) dans son premier rapport : « La France n’est pas sur une trajectoire d’émission de gaz à effet de serre compatible avec ses engagements internationaux ».

NOTRE VISION

Rassembler le meilleur de la technologie durable et des savoir-faire, modernes ou traditionnels, et développer de nouvelles solutions intégrées pour permettre le maintien des populations locales.

Notre but est d’amortir l’impact du réchauffement climatique et de participer à sa stabilisation par la création d’îlots nourriciers autosuffisants qui diminueront les émissions de gaz à effet de serre par absorption du CO2, la pollution, et favoriseront la création d’une économie locale.

La mise en relation de ces ilots par le numérique, de proche en proche, permet de mailler les territoires et de pallier les déficiences de l‘un ou de l’autre.

Pour ce faire, de nouvelles technologies vertes, locales, dépolluantes, en interaction avec les populations et leurs savoir-faire peuvent d’ores et déjà être mises en œuvre. Notre mission consiste à les rassembler, les intégrer à la vie des populations de façon à répondre à leurs besoins fondamentaux : boire, manger, travailler, vivre !

NOTRE AMBITION

Permettre le développement d’une économie locale pour rendre les populations autonomes autour d’un triptyque « énergie – eau – agriculture »

Associées aux avancées du numérique, miniaturisées, elles introduisent dans le même temps un développement plus juste et plus sain pour la biosphère et permettent de répondre aux besoins de base des populations :

 

  • L’eau, source de vie mais aussi vecteur de nombreuses maladies par la mise en place de système de traitement et de réutilisation tout en baissant drastiquement les prélèvements dans l’environnement.
  • L’énergie électrique, pour alimenter les habitations et les doter d’un confort minimal, par l’usage de l’énergie solaire, de micro-éoliennes ou de microcentrales hydrauliques,
  • La flamme, si nécessaire pour lutter contre la déforestation et s’inscrire dans les traditions par l’électrolyse de l’eau et l’usage de l’hydrogène.

La satisfaction de ces besoins permet l’apparition de l’agriculture et de l’élevage, d’où peut naître une microéconomie locale. La transition vers des systèmes agricoles et alimentaires durables est l’une des conditions préalables à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 des Nations Unies.

Rendre accessibles les nouvelles technologies en coordination avec les savoir-faire existants localement pour accompagner les populations vers l’autonomie.

L’ambition de NTC est de fixer les populations en autant d’îlots nourriciers qui leur garantiront autonomie et autosuffisance tout en protégeant la biodiversité. La mise en relation de ces îlots par le numérique, de proche en proche, permet de mailler les territoires et de pallier les déficiences de l ‘un ou de l’autre.

Le numérique permet de faciliter la gestion de ces îlots par l’implantation d’outils d’éducation et la mesure précise de l’impact des actions menées. Il conduit aussi à identifier les meilleures solutions et à les partager au sein du réseau d’îlots ainsi constitué. Dès lors, une vision de production partagée et une résilience globale peuvent être envisagées.
La multiplication de points de production agricole participera de ce fait à l’absorption du CO2 par les végétaux, renforcera le cercle vertueux du besoin de base absolu que constitue l’accès à une eau de qualité et contribuera à fixer les populations.
Toutes nos actions sont menées en liaison avec les autorités locales et les entreprises déjà en place. Les îlots nourriciers créés font partie intégrante de l’économie locale existante et permettant de consolider celle-ci.

L’HYDROGENE

comme matière première

& dessalement de l’eau de mer

Certaines sociétés fabriquent des technologies permettant la production de l’hydrogène à faible coût pouvant ainsi libérer les femmes du ramassage du bois et la mise en route de fours. Cela permettrait à toutes ses femmes de mieux se consacrer à l’éducation de leurs enfants et à la participation de la vie sociale et économique.

Parallèlement, les ressources en eau de surface se raréfient dans certaines régions du monde. En Afrique, la situation s’aggrave, alors que certains pays tentent encore d’assurer un accès de base à l’eau potable à leurs populations.

Selon l’ONU, d’ici 2030, 75 à 250 millions de personnes en Afrique vivront dans des zones de forte pénurie d’eau.
Par conséquent, les États africains se tournent de plus en plus vers des sources d’eau non conventionnelles, telles que le dessalement d’eau de mer, pour faire face à la pénurie d’eau.
C’est une solution à fort potentiel puisque 40 % de la population mondiale réside à moins de 100 km de la mer, et 25 % à moins de 25 km.
NTC réalise des projets en Afrique alliant la technologie de production d’hydrogène, de l’énergie solaire et du process de désalinisation de l’eau de mer.

QUI SOMMES NOUS ?

Laurence BEUCHARD, spécialiste en logistique internationale et en développement de projets humanitaires locaux notamment en Afrique,
Moyen-Orient, Inde
.

Pascal Morand, Conseiller Technologique pour un développement durable

Pascal Morand, conseiller Technologique au sein de sociétés innovantes, pour un Développement durable.
Diplômé de CentraleSupélec Paris (France) et d’un Master en Entrepreneurship de l’Université Laval de Montréal (Canada)

Association de loi 1901, NTC a été créée en 2020 du fait, entre autres considérations, de la pandémie liée au Covid 19.  En effet, cette crise a mis en évidence la fragilité de notre système économique global dès lors que la circulation des personnes et des biens est restreinte.

Or le réchauffement climatique fait sentir ses effets partout dans le monde : tempêtes, inondations, sécheresse, températures extrêmes (positives ou négatives). Les réfugiés climatiques sont bien plus nombreux que les réfugiés dus aux conflits et aux guerres. En ce sens le Covid 19 doit servir d’avertissement à la planète.

Notre objectif est de rassembler le meilleur de la technologie durable et des savoir-faire, modernes ou traditionnels, et développer de nouvelles solutions intégrées pour permettre le maintien des populations locales.
Notre but est d’amortir l’impact du réchauffement climatique, et de participer à sa stabilisation par la création d’îlots nourriciers autosuffisants  qui diminueront les émissions de gaz à effet de serre par absorption du CO2, la pollution, et favoriseront la création d’une économie locale.

NOS VALEURS

SOLIDARITE

Solidarité dans l’accessibilité au moyen de production d’énergie durable.

RESPECT 

Respect de l’humain et de l’environnement.

TRANSPARENCE

Transparence dans le montage et la mise en oeuvre des moyens (humains, techniques, financiers).

Un îlot nourricier

Un projet concret pour la ville de KOUVE au TOGO

L’hydrogène permet de produire de l’énergie via la flamme et ainsi de développer des services artisanaux (cuisson, soudage, forgeage, four industriel, …) comme base d’une économie locale.

Cette technologie permettra aussi, par inhalation, de prévenir les maladies inflammatoires et de traiter les plantes cultivées par dilution dans l’eau pour éviter l’usage de pesticides.

Via la société Shyva®, nous avons un accès privilégié à une technologie majeure brevetée qui permet un usage de ce gaz basse consommation très prometteur.

Les objectifs du projet :

Mise en place d’un îlot de ressources autonome avec la création d’une cellule de vie locale autour des métiers du feu (dont forgeage, découpe, fonte du verre mais aussi cuisson).

L’objectif est de développer l’agriculture locale mais aussi de libérer le temps des femmes pour leur permettre de participer à la vie économique et sociale et de favoriser l’éducation des enfants.

Démarrage du projet : juillet 2021

Présentation du projet à la population de KOUVÉ – mai 2021

 

 

L’objectif est de présenter et de démontrer concrètement la mise en œuvre de la « solution énergie/eau/nourriture/santé », basée sur des technologies non polluantes et économiques, associées au savoir-faire de NTC et celui des populations locales dans une démarche pérenne et reproductible.

La démarche humaniste de l’association NTC intègre toutes les dimensions sociales, économiques, environnementales, avec méthode et rigueur et en toute indépendance politique.

Elle s’appuie sur des correspondants locaux déjà impliqués dans le tissu économique et social dont le sérieux et l’engagement garantissent l’aboutissement du projet de sa conception à la maintenance.
Nos Maisons NTC au Togo, véritables représentantes de nos valeurs, agissent localement pour faciliter l’accès des populations aux nouvelles technologies énergétiques et sanitaires.

On parle de NTC dans la presse

flashinfotogo.com

Togo: NTC apporte une solution au problème énergétique dans les milieux ruraux.

Bonne nouvelle pour les populations togolaises, surtout celles habitant dans les milieux ruraux. L’association Nouvelles Technologies pour le Climat (NTC) met à leur disposition, une technologie basée sur la production d’hydrogène écologique (l’hydrogène vert) à la demande. L’idée est d’assurer…

suite de l’article

flashinfotogo.com

ACTUALITÉS
Energie propre et durable,
Shyva la solution !

Un pays autonome en énergie est un pays dont le développement est imminent. Le défi de chaque Etat, surtout ceux de l’Afrique, est d’avoir accès à une énergie propre et durable. Les gouvernants multiplient des efforts dans ce sens et chaque année des milliards de francs CFA sont investis soit dans la ….

suite de l’article

afriquedirect.com

Des villages togolais vers une autonomie énergétique grace à l’hydrogène vert à la demande ?

L’association NTC (nouvelles Technologies pour le Climat) a choisi d’implanter au Togo une technologie qui va révolutionner la qualité de vie de ses habitants.

Il s’agit d’une technologie basée sur la production d’hydrogène écologique (l’hydrogène vert) à la demande. …

suite de l’article

formulaire de contact